De l'argile au nuage

De l'argile au nuage : une archéologie des catalogues (IIe millénaire av. J.-C. - XXIe siècle) (exposition virtuelle)

Depuis son apparition au 2e millénaire avant J.-C., le catalogue accompagne le développement de la culture écrite.
Si sa construction est en apparence fastidieuse (l’inventaire, l’étiquetage analytique, l’enregistrement uniforme de données innombrables), il témoigne d’une ambition fondamentale, qui est à l’origine de la science et de la culture : celle de nommer, décrire et classer l’univers. Les catalogues ont permis d’imaginer des taxinomies pour inventorier la nature, des nomenclatures pour désigner les étoiles, des dispositifs pour favoriser l’accès aux textes, l’enseignement, mais aussi le commerce et la production des livres.

À l’heure où nos catalogues, après quatre millénaires de migrations de support, connaissent un processus accéléré de dématérialisation, cette exposition aborde les questions, à la fois antiques et très contemporaines, de la collecte, de l’organisation et de la pérennisation des données, à travers une histoire longue des formes et des matérialités du catalogue. Elle interroge les raisons d’être et les contraintes de ses supports (l’argile, le volumen, le codex, la fiche, l’écran...), comme l’évolution de sa mise en page et en espace.

Des tablettes d’argile aux catalogues aujourd’hui dématérialisés dans le « nuage », des inventaires carolingiens aux encyclopédies bibliographiques de la Renaissance, des catalogues commerciaux aux catalogues d’apparat des grandes collections de livres, elle restitue l’histoire d’un outil étendu bien au-delà du monde des bibliothèques. Car les oeuvres et objets présentés relèvent d’une typologie complexe. Ils ont été conçus pour servir des
fonctions aussi diverses que contradictoires : la recherche des textes, la conservation et la mémoire, le transport d’une collection, la censure des livres, la dissémination d’un fonds, le commerce et la circulation de l’écrit...

 

Commissariat : Frédéric BARBIER (École Pratique des Hautes Études), Thierry DUBOIS (Bibliothèque de Genève), Yann SORDET (Bibliothèque Mazarine)