Goropius, Opera..., Anvers, Christophe Plantin, 1580.

L’art du livre au temps des Plantin-Moretus : Formes, modèles et influences [appel à communications]

COLLOQUE INTERNATIONAL organisé par la Bibliothèque Mazarine et le Cultura Fonds (Dilbeek-Bruxelles), avec la collaboration du Musée Plantin-Moretus (Anvers).

Paris, Bibliothèque Mazarine, 18-19 novembre 2020

Comité scientifique : Christine Bénévent (École nationale des chartes, Paris) ; Diane Cuny (Centre d'Études supérieures de la Renaissance, Tours) ; Dirk Imhof (Plantin-Moretus Museum, Antwerp) ; Renaud Milazzo (EmoBookTrade project, Università di Milano) ; Angela Nuovo (EmoBookTrade project, Università di Milano) ; Goran Proot (Cultura Fonds, Dilbeek; EmoBookTrade project, Università di Milano) ; Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine; Centre Jean-Mabillon) ; Christophe Vellet (Bibliothèque Mazarine; Centre Jean-Mabillon).

ARGUMENTAIRE

À l’automne 2020, la Bibliothèque Mazarine et le Cultura Fonds, en collaboration avec le Musée Plantin-Moretus, célèbreront le 5e centenaire de la naissance de Christophe Plantin (vers 1520–1589) par un colloque international et une exposition.

Originaire de Touraine, formé à la reliure, Christophe Plantin s’installe en 1549 à Anvers, qui est déjà un centre économique prospère et une plaque tournante du commerce international. Il y établit en 1555 les fondements de la plus vaste entreprise d’imprimerie que l’Europe d’Ancien régime ait connue.
Génie des affaires et graphiste de talent, Plantin est nommé architypographe du roi d'Espagne Philippe II en 1570, imprimeur de la ville d'Anvers en 1579, de l'université de Leyde en 1583... Même si elle ne répugne pas à quelques activités clandestines, son officine, à l’enseigne du Compas d’or, devient l’un des plus importants soutiens de la Contre-Réforme. À sa mort, elle passe à son gendre Jan Moretus, et reste entre les mains de la famille jusqu'au XIXe siècle.
Dès l’origine la production de Plantin se signale par son élégance. Sa correspondance, comme les archives économiques de l’entreprise, témoignent certes d’amples ambitions commerciales et d’une grande attention accordée aux attentes des publics et des marchés, mais aussi du soin extrême apporté à la conception des livres. Christophe Plantin et ses successeurs contribuent notamment à transformer l’esthétique du livre de la Renaissance, et inaugurent l’ère baroque de la mise en page, en mobilisant un matériel typographique et ornemental nouveau, en promouvant l’illustration par la gravure sur cuivre, en sollicitant de manière privilégiée le peintre Pierre Paul Rubens… Entre 1555 et 1655, au cours du siècle d’or de l’officine plantinienne, qui réalise alors plus de 5 000 éditions, la séduction visuelle rejoint la recherche de lisibilité et d’efficacité dans la mise en forme et la structuration des textes.
La vocation du colloque est de rendre compte de recherches nouvelles portant sur les activités et la production de l'Officina Plantiniana comme des ateliers contemporains, en particulier sur les questions de conception typographique, de mise en page et d’illustration.

PROPOSITIONS DE COMMUNICATIONS

Les communications porteront par préférence sur les problématiques suivantes :

Typographie et mise en page. Comment les caractéristiques formelles de l’édition imprimée ont-elles évolué entre les années 1550 et les années 1650, dans la production des Plantin-Moretus comme dans celle des autres ateliers européens ? Le passage des conceptions de la Renaissance à l’esthétique baroque, dans le livre, fait-il alors l’objet de variations géographiques significatives ?

Les influences. En matière de mise en livre, quels imprimeurs-libraires ont pu influencer Christophe Plantin et ses successeurs les Moretus ? Comment les modèles formels développés par l’Officina Plantiniana ont-ils à leur tour influencé la production européenne ?

La marque. L’enseigne et la devise de l’Officina Plantiniana, gages d’excellence typographique, ont acquis une telle renommée qu’elles ont rapidement été exploitées par des tiers, y compris par la contrefaçon. Quand, par qui et pourquoi cette marque si convoitée a-t-elle été utilisée ?

Le colloque sera accompagné d’une exposition, organisée par la Bibliothèque Mazarine et le Cultura Fonds : Un siècle d’excellence typographique, Christophe Plantin et son officine (1555-1655) [20 novembre 2020 – 27 février 2021].

Les communications, en français ou en anglais, ne devront pas dépasser vingt minutes. Les propositions de communication seront soumises à l'adresse contact@bibliotheque-mazarine.fr avant le 29 février 2020. Elles seront accompagnées d’un résumé de 400 mots maximum. Une réponse définitive sera donnée le 15 avril 2020 au plus tard.

Pour toute précision, merci de contacter Goran Proot (Cultura Fonds, goran.proot@gmail.com) ou Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine, yann.sordet@bibliotheque-mazarine.fr).

 Guichardin, Descrittione di tutti i Paesi Bassi, Anvers, Christophe Plantin, 1581

                       IDF Logo Noir         logo large 600pp     logo de eik           LogoPM